Misia Sert

    null

Misia Natanson assise sur une duchesse rue Saint Florentin, épreuve originale à la gélatine argentique, collection particulière

Ma semaine avec Misia se termine enfin et le calme est revenu dans ma maison. Impression étrange, on prend un livre pour s’évader, s’isoler un peu du tumulte familial et l’ouvrage fait pénétrer dans un autre monde surpeuplé de célébrités …

Triste fin pour Misia Sert : en 1950, minée par les drogues et la morphine, avec cet amer sentiment de grande solitude souvent lié à la prise de ces poisons.
Elle est enterrée près de Valvins dans le cimetière où repose son cher ami Mallarmé qui fut son voisin quand elle était mariée à Thadée Natanson.

    null

    Edouard Vuillard, La maison de Mallarmé à Valvins, 1896, musée d’Orsay

Son amie Coco Chanel avait recueilli son dernier souffle. Misia n’avait eu que des maris et pas d’amant, Coco n’eut que des amants et pas de mari.
Misia divorça de son troisième mari qui la trompait avec une jeunette, mais elle tomba également amoureuse de cette jeune fille, et la rumeur put jaser autour de ce  » ménage à trois  » .
Folle période Dada qui chevauchait indifféremment les deux sexes !
Misia fut l’amie intime de Diaghilev et lui apporta une précieuse aide financière pour ses fameux Ballets Russes à Paris. Ils avaient beaucoup de points communs, tous deux nés en mars 1872 à Saint Pétersbourg, leurs mères décédèrent à leur naissance, et leurs pères les négligèrent.

null
Vuillard et Misia dans le parc du Relais à Villeneuve-sur-Yonne, 1899, épreuve originale à la gélatine argentique, collection particulière

Jean Cocteau, autre prince homosexuel, fut aussi son ami, ainsi que Max Jacob, Poulenc, Auric, Jean Hugo, Stravinsky , Raymond Radiguet dont la mort à l’âge de vingt ans l’avait terrassée de chagrin. Son roman  » Le bal du comte d’Orgel  » décrit ces soirées de Misia et sous les traits d’Orgel se retrouve un autre ami de Misia, Beaumont .
Il faut lire l’une des différentes biographies de Misia pour découvrir tout ce beau monde !

    null

    Edouard Vuillard, Misia au piano, 1897-98, staatliche Kunsthalle Karlsruhe

La musique est le fil qui réunit malgré tout cette vie décousue, faite de ruptures, Misia jouera du piano jusqu’à sa mort et si sa vie devait être portée au cinéma, elle produirait un film choral et musical. Un film à la manière de Sacha Guitry, si Misia m’était contée … oh lala, quelle palette d’acteurs il nécessiterait !

Voici pour clore mon sujet un portrait de Misia, le plus touchant à mon sens, le plus étonnant :

null

Edouard Vuillard, La nuque de Misia, 1897-99, huile sur carton contrecollé sur panneau parqueté, collection particulière.

Ce petit tableau, 13,5cm x 33cm, fut montré au Grand-Palais à Paris durant l’hiver 2003-04 lors de l’exposition consacrée à Vuillard.
Il appartint à José-Maria Sert puis à Sacha Guitry qui dut apprécier sa sensualité, lui qui aimait dire  » je suis contre les femmes, tout contre  » …

Beaucoup d’émotion dans ce tout petit tableau, volupté d’un bel après-midi d’été, une nuque frémissant au soleil, félicité sensuelle, quelques notes de Ravel …

13 thoughts on “Misia Sert

  • 15/08/2009 at 14:49
    Permalink

    Bonjour, abonnée à votre newletter, je me félicite car je viens de faire une visite particulière et la connaissance de Misia…Joli prénom qui me rappelle celui de mon aïeule, Mitsia ou Mitsie…
    Je me donnerai plus de temps pour revenir ici, dans ce bel univers…
    A bientôt et bonnes vacances, plus que qqs jours avant de nouveau la réalité!

  • 15/08/2009 at 15:34
    Permalink

    Ravie que cette newsletter fonctionne, et que son contenu vous intéresse, Cavatine !
    Bonne fin de vacances et que le retour au sol des réalités ne soit pas trop dur !

  • 29/01/2010 at 21:45
    Permalink

    J’ai découvert de l’égérie de la Belle Epoque en lisant le livre d’Edmonde Charles-Roux « L’IRREGULIERE – L’ITINERAIRE DE COCO CHANEL ».
    Je vais surfer un peu encore à la recherche d’autre prises de vue montrant la beauté de Misia Sert.
    Merci pour cette belle page de culture.
    Anne Catreux

  • 13/04/2011 at 18:24
    Permalink

    Agréable portrait de Misia, mais un peu limité… Rappelons qu’elle mit sur pieds le 1er convoi d’ambulances auquel prit part Jean Cocteau, et qu’à cette occasion elle fit carrosser sa Rolls-Royce par Saoutchik ! La connaissant mieux, Jean Cocteau la fit parler tandis qu’ils arpentaient le front et récupéraient les blessés au nord d’Amiens (vêtus des beaux costumes d’ambulanciers qu’elle avait fait coudre par Poiret !), et il nota ses récits dans un beau Cahier brun, actuellement conservé à la BHVP. Elle devint donc la princesse de Bormes, dans  » Thomas l’imposteur « …
    Voir à ce sujet : Bertrand du Chambon, Le Roman de Jean Cocteau, éditions l’Harmattan, 2002.
    Et pourquoi ne pas dire qu’il y eut en effet un vrai ménage à 3 avec Jose Maria Sert et Roussia Mdivani ?
    Tant d’autres choses à conter sur Misia…
    Merci pour ce site charmant !

  • 13/04/2011 at 19:39
    Permalink

    Je ne savais pas tout cela et suis ravie de l’apprendre ! Une grand-tante de mon mari fut ambulancière à Arras, ville prise entre les deux fronts, et elle fut la dernière avec une autre infirmière à évacuer Arras pendant la première guerre mondiale. Son costume ne devait pas être taillé par Poiret !
    Merci beaucoup !

    ( PS : bien sûr mon évocation de Misia était limitée, et on ne peut pas tout dire au risque surtout d’ennuyer, j’avais blogué autour de cette dame chaque jour pendant une semaine ! )

  • 31/05/2011 at 20:32
    Permalink

    Ne connaissant d’autre femme répondant à ce prénom, Misia évoque pour moi cette femme vêtue de rouge, penchée sur son bureau, peinte par Félix Vallotton selon la technique inventée par les Nabis, des applats de couleurs, des formes emboitées les unes aux autres tel un puzzle sans perspective.
    Ce tableau est accroché dans un splendide musée, si cher à mon coeur, la Chapelle de l’Annonciade, à StTropez, loin du tumulte de la foule et des paillettes, un lieu unique, elle en a de la chance Misia puisqu’elle y epose pour l’éternité, face à la mer.

  • 02/06/2011 at 16:14
    Permalink

    La belle nuque de Misia pourrait vous inspirer une belle photo dans quelques jours, lors des noces de la fille :il faudra monter sur une chaise et faire prendre la pose avant de prendre cettepose pour quand elle sera bien vieille…. Bon WE et beaucoup de bonheur.

  • 05/02/2012 at 18:47
    Permalink

    Attention, sous la jolie photo de Misia avec Vuillard on lit qu’elle fut l’ami de Stavinsky. Il faut lire Stravinsky. Amie de Satie, Ravel…, musicienne prodige, elle jouait enfant Beethoven sur les genoux de Litz.
    Elle passa à coté de Modigliani et Soutine mais fut intime de presque tous les autres (exepté Monet) de Renoir à Picasso en passant par Lautrec. Elle disait regretter de n’être pas née assez tôt pour être peinte par Manet.

  • 06/02/2012 at 00:14
    Permalink

    Une faute de frappe , pardon !
    Je corrigerai dès que j’aurai le temps ! Merci !

  • 23/03/2012 at 14:52
    Permalink

    J’ai connu Misia grace à l’exposition Bonnard du Musée de Lodève….

    Il va y avoir une expo sur Misia « Reine de Paris » au Musée d’Orsay à partir de Juin 2012

    Vous devez être infomés mais au cas où…

  • 23/03/2012 at 15:18
    Permalink

    Oui, j’ai lu l’information dans la Revue du Louvre. Un voyage à Paris serait très tentant !
    Merci pour votre passage 🙂 !

  • 12/01/2013 at 12:15
    Permalink

    J’ai entendu parler de Misia dans ma famille car elle a épousé un des mes grands oncles, Alfred Edwards, fondateur du journal le matin. Mais sa vie avec mon grand oncle a été houleuse et de courte durée car Alfred Edwards a cumulé plusieurs mariages. Allez voir Alexandra Lamy au Théâtre des Ateliers dans le 18ème, elle joue trois personnages dont Misia la Reine de Paris. Quelle époque !!!!

  • 12/01/2013 at 23:54
    Permalink

    Honorée par votre témoignage ! merci ! J’aimerais bien voir A. Lamy dans le rôle de Misia ! Dans ce rôle, ce serait « trois gars, une fille  » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php