Dessert d’automne

null

Jan Davidsz. De Heem, Fruits et riche vaisselle sur une table, dit  » Un Dessert « , 1640, musée du Louvre

L’automne me donne l’occasion d’évoquer cette somptueuse et très grande nature morte de Jan Davidsz. de Heem.
Le site du Louvre commente ce chef-d’oeuvre sur cette page , ses messages y sont décryptés et je n’aurai rien à ajouter, on n’a plus qu’à exprimer son ravissement !

C’est un dessert de symboles que nous offre cette table, un vrai régal pour les yeux qui excite aussi les papilles de notre imagination se livrant à de maintes interprétations.
Ce dessert d’apparence automnale mélange en réalité les saisons. L’artiste a en effet besoin des fruits de chaque saison pour s’exprimer.
Il existe le langage des fleurs, mais aussi celui des fruits !

A côté du raisin, des pommes, des noix et noisettes, se trouvent par exemple les cerises de l’été …

null Le Louvre ne le dit pas, la cerise siginifie aussi la Passion du Christ, elle contient son sang versé sur la croix. C’est pourquoi les cerises encadrent l’image du Christ contenue dans le pain et le vin.

Le citron, null , je l’ai dit plusieurs fois dans ce blogue, symbolise la fidélité conjugale et rappelle à l’ordre les brebis égarées, il est juxtaposé à la noix qui est précisément l’emblême du mariage. En effet la noix, symbole de la Trinité pour sa composition en trois parties, est considérée aussi comme un symbole de fécondité et évoque la solidité du mariage.

    null

Derrière la pie aux fruits parfumés par les épices d’une vive passion ( on distingue peut-être des grains de poivre ou des clous de girofle ) se trouvent des figues : ce fruit a tantôt un symbole positif de prospérité et de salut, tantôt il désigne le péché et la luxure. Posées ici entre un verre vide aux formes compliquées et le long verre de vin christique, les figues balancent entre ses deux interprétations.

Au premier plan, un fabuleux morceau de nature morte :

null

Ce rafraîchissoir ( euh, je ne sais pas si ce mot existe ! ) en cuivre contenant les bouteilles de vin est somptueux.

Je n’avais rien à ajouter au commentaire du Louvre, mais ce chef-d’oeuvre me rend bavarde, il est toujours jouissif de  » lire  » la peinture hollandaise ou flamande !

C’est à l’automne de l’année 1915 que Matisse peignit ce tableau inspiré de la nature morte de Davidsz. De Heem :

null

Henri Matisse, Nature morte d’après  » le dessert  » de Jan Davidsz. De Heem, museum of modern art New York, page du MoMA

Le tableau de Davidsz. De Heem présente une importante perspective en trois dimensions, et Matisse réduit la composition à deux dimensions, applatissant chaque élément pour que le tout se fonde en un décor. Le sens décoratif prend le pas sur les valeurs symboliques. C’est peut-être dommage, mais la peinture est aussi plus reposante. Le XXème siècle n’a plus de messages à faire passer, sauf celui du bonheur de vivre comme l’exprimait Matisse.

8 réflexions au sujet de « Dessert d’automne »

  • 19/11/2008 à 20:12
    Permalink

    Bonsoir, Grillon,

    J’aime! Merci pour toutes ces découvertes! Rien qu’avec votre blog, je peux passer des heures à en apprendre davantage sur ce que vous nous proposez à voir…

    Bisous,
    Lulu

  • 20/11/2008 à 22:31
    Permalink

    Tu me fais découvrir ce tableau de Jan Davidsz De Heem, il vrai qu’il serait difficile de connaître tout ce qu’il y a dans ce musée !

  • 21/11/2008 à 02:17
    Permalink

    Félicitations pour ta sélection sur le concours VNB !
    ce blog est très doux et agréable !

  • 21/11/2008 à 15:16
    Permalink

    J’ai une affection tres particuliere pour les peintures de J.D.De Heem.Quel bon choix! J’ignorais le symbole de la trinite associe a la noix. Savez vous aussi que la noix est associee a la Passion du Christ. Tres souvent presente dans les natures mortes, elle est souvent comparee a un crane (aussi present dans de nombreuses natures mortes). Comme le crane, ronde, la noix se vide de son contenu… et devient une vanite… D’ailleurs, la reference au crane n’est pas innocente, puisque le Christ a ete crucifie au mont Golgotha, dit du crane…. et nombreuses sont les crucifixions qui proposent un crane au pied de la croix… D’ailleurs, la legende dit que le crane serait celui d’Adam… Merci pour toutes ces belles peintures…. j’ai pris un peu de retard dans la lecture de votre blog, mais je me regale a chaque fois! Tres bon weekend

  • 21/11/2008 à 17:26
    Permalink

    J’ignorais ce symbole supplémentaire du crâne associé à la noix . C’est fou ce qu’on découvre dans tous ces signes et figures !J’ai blogué sur le crâne et le golgotha dans le passé, mais j’ai supprimé les années 2005 et 2006 de ce blogue. Raah, je blogue trop, il faut faire de la place !

  • 15/09/2009 à 11:39
    Permalink

    bonjour,
    je cherhe des blogs ou des livres interessants sur jan davidsz de heem

    en coonaissez vous ?

    merci

  • 15/09/2009 à 13:29
    Permalink

    Le livre le plus intéressant que vous puissiez trouver , à mon avis, est le catalogue de l’exposition consacrée à ce peintre qui eut lieu en 1991 au Mauritshuis de La Haye.
    Je vous indique son auteur :
     » Jan Davidsz. De Heem en zijn kring « , par Sam Segal
    http://www.antiqbook.nl/boox/klon/090268.shtml

    Il existe encore plusieurs exemplaires de ce catalogue disponibles chez Abebooks.fr, à différents prix. Il est en néerlandais mais si vous faites des recherches sur cet artiste, peut-être connaissez vous sa langue maternelle !
    Bonne chance à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php