Enfance

image_pdfimage_print

    Lucio Massari (1569-1633), La Vierge à la lessive, vers 1620, musée des Offices Florence, notice.

Mois de janvier, mois du blanc !
Renouvelons les piles de nos armoires !

Ce tableau me plaît beaucoup, je l’ai découvert dans un gros livre, une belle et riche encyclopédie illustrée, celle de Jésus, publiée par Albin Michel en octobre 2017 et dirigée par Joseph Doré (est-il un descendant de Gustave qui a illustré la Bible ?)

Ce livre est original par la diversité de ses auteurs, des écrivains, des universitaires, des philosophes, des hommes d’Eglise, des croyants d’autres religions et des non-croyants … ils tentent de percer le mystère de Jésus.

Dans le tableau ci-dessus Jésus est un enfant. Il apparaît rarement à cet âge, il passe le plus souvent de l’âge du bébé à l’âge adulte. Ses années d’apprentissage de sa vie terrestre n’ont pas d’importance, l’essentiel est son action future. Il doit même apparaître inconnu parmi ses prochains, personne ne sait d’où vient le messie, l’évangéliste Jean son cousin ne le connaît pas avant sa manifestation.
Néanmoins il est touchant de le voir enfant, de le regarder par exemple là, essorant le linge que Saint Joseph fait sécher sur une branche.

2 réflexions au sujet de « Enfance »

  • 22/01/2018 à 00:49
    Permalink

    Attention une petite mais capitale erreur dans votre texte : vous précisez que  » L’évangéliste Jean n’a pas connu Jésus avant sa manifestation ».
    Ainsi vous faites confusion avec Jean le Baptiste qui l’a reconnu lorsque ce cousin est venu se faire baptiser au Jourdain mais celui aussi qui déjà dans le ventre de sa « vieille » maman, a tressailli lors de la visite de la Vierge à Elisabeth sa cousine enceinte. (Zacharie ne pouvait pas imaginer que son épouse d’un âge avancé eusse pu enfanter, il en perdit la parole jusqu’au moment où il a pu donner le prénom à son fils : « Il s’appellera Jean » s’écria t-il après sa longue période de mutisme .
    Par contre : Jean l’évangéliste, était « le disciple que Jésus préférait », celui à qui Jésus sur la croix a confié sa mère, celui qui par ailleurs à l’alarme de Marie Madeleine » est arrivé le premier au tombeau mais a attendu que Pierre, plus vieux et au souffle court, soit le premier à pénétrer dans ce tombeau et constater qu’il était bien vide (primauté de Pierre sur les 12 ou privilège pétrinien pour les théologiens).
    Cordialement

  • 22/01/2018 à 14:08
    Permalink

    Oui, vous avez raison Mi, je me perds dans tous ces Jean ! Jean le Baptiste n’est pas Jean l’Evangéliste, il est plus âgé forcément et il mourra avant Jésus, et c’est un troisième Jean qui est le père de Simon appelé Képhas (=Pierre) par Jésus.
    La confusion est possible avec Jean qui écrit sur Jean !

    Voici ce que dit Jean dans son évangile à propos de Jean le Baptiste, versets 29-32 :
    « Le lendemain, il voit Jésus qui vient vers lui et il dit : Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. C’est de lui que j’ai dit : après moi vient un homme qui m’a devancé, parce que avant moi, il était. Moi-même je ne le connaissais pas, mais c’est en vue de sa manifestation à Israël que je suis venu baptiser dans l’eau. Et Jean porta son témoignage en disant : J’ai vu l’Esprit tel une colombe, descendre du ciel et demeurer sur lui. Et je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, c’est lui qui m’a dit : « Celui sur lequel tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur lui, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint ». Et moi j’ai vu et j’atteste qu’il est, lui, le Fils de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php