Des clopes !

Un cendrier et sa tache charbonneuse, son oeil de cyclope
Un tas de clopes écrasées
Autant de fumeurs éclopés, de la vie, de l’amour, du hasard
Qui vont clopin-clopant
Cloper sur les boulevards
On s’allume, fume, brûle, grille, secoue une cigarette
Qu’est ce qu’il en reste ?
Des clopinettes !

Mais cosmopolite cette boîte : des blondes, des brunes, des gitanes, des américaines, des anglaises, des russes, des gauloises

Pourquoi ai-je pris cette photo de mégots dégueu ?
Je pensais peut-être à Camille Lou que mon mari aime bien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php