Le(s) musées royaux des beaux arts de Belgique

À Bruxelles, c’est singulier, le musée des beaux arts est au pluriel.
Pour toute notice d’oeuvre d’art conservée dans le musée des beaux arts de cette ville, on verra écrit musées royaux des beaux arts.
???

Le site web est ici.

La dernière fois que j’ai visité ce musée(s), c’était en 1976, et c’était principalement le laboratoire d’analyse et de restauration des oeuvres d’art.
Voilà, j’ai enfin réalisé mon rêve de revenir dans ce musée, j’y ai passé une journée complète avec mon mari jeudi dernier.

Cette pluralité semble à première vue aussi complexe que l’histoire de la Belgique.
La réalité est plus simple : l’édifice immense, situé dans les hauteurs du centre ville, abrite quatre musées.
Le musée d’art ancien.
Le musée Fin de siècle
Le musée Magritte
Le musée d’art moderne.

      (une vue sur la ville à partir du musée)

Un peu d’histoire … ou du moins ce que j’en ai compris !
Le musée est une création de la Révolution française.
D’occupation en occupation, le pays a souvent changé de mains.
La France réoccupe les départements belges de 1794 à 1814.

Comme en France, les occupants révolutionnaires ont saisi les oeuvres d’art dans les églises du pays, dans les couvents et abbayes, dans les maisons de guildes et dans celles des émigrés français.
Les meilleures conquêtes artistiques furent envoyées au Louvre et à Versailles, et ce qui sembla de moindre valeur, environ mille cinq cents pièces, surtout des peintures, resta à Bruxelles et constitua donc le noyau originel des futurs musées royaux des beaux arts de Belgique.

Après la chute de Napoléon 1er, une centaine d’oeuvres emportées en France revint à Bruxelles, puis, sous l’occupation hollandaise de 1815 à 1830, le musée fut constamment agrandi et enrichi.

Après l’indépendance de la Belgique en 1830 et l’accession au trône de Léopold 1er, l’ensemble des collections de la ville de Bruxelles fut racheté par l’Etat Belge, car la ville ne pouvait pas tout financer à elle seule.
C’est ainsi que se sont formés, avec l’accroissement permanent des collections et du bâtiment, les musées royaux des beaux arts de Belgique.

Singularité aussi, de naissance révolutionnaire ce musée est devenu royal.

      Maître de l’Annonciation d’Aix, le Prophète Jérémie, détail, notice.

Nous avons passé trois heures fabuleuses dans l’art ancien.
Je montre ici mes photos, pas toujours réussies, mais que j’ai prises avec joie et passion.

Les primitifs flamands ont retenu tout notre émerveillement, si riches de détails, de finesse, de beauté, d’enseignement.

Les salles distribuées autour du puits de lumière sont claires, agréables, mais un sens de la visite pourrait être indiqué, nous nous sommes un peu égarés dans la chronologie.

      Atelier du Maître de la Vue de Sainte Gudule, Le mariage de la Vierge, notice.

Des chaussures que j’aurais pu ajouter dans cet article !

Trois tableaux nous montrent l’arrivée de la nature morte, dans la seconde moitié du XVIème siècle, comme principal sujet du tableau :
(revoir par exemple ici , ou .)

Pieter Aertsen :
La cuisinière.

et Joachim Beuckelaer :
Le marché aux volailles.
et :
Jésus chez Marthe et Marie.

      David Teniers II, Nature morte de livres avec une sphère céleste, notice.

Le musée regorge d’étourdissantes natures mortes et vanités.
J’ai particulièrement aimé ces livres, leur sensation tactile, leur éparpillement, leur modernité, et cette sphère qui n’est pas terrestre.

Une sphère céleste ; l’idée me paraît aussi intellectuelle que le contenu des livres alentour.
On suppose que cette sphère imaginaire se compose des deux voûtes célestes réunies, chacune entourant un hémisphère … terrestre !

Et Bruegel, et Bosch bien sûr …
J’ai admiré la trappe aux oiseaux, et le beau cadre en bois sculpté :

      Pieter Bruegel L’Ancien, Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux, notice.

Un Rembrandt, un seul dans le musée, un portrait si émouvant …
Comme toujours le regard de l’homme portraituré me transperce,
les larmes montent aux yeux de mon âme exaltée,
il n’y a que Rembrandt pour me mettre ainsi en miettes.

et Nicolas Maes
Dame âgée assoupie
notice

tableau influencé par Rembrandt,
on le voit au fond gris velours, aux mains magnifiques de la vieille femme, aux objets si bien éclairés,
tableau moralisateur
la femme endormie ne doit pas s’éloigner de la religion et du travail au foyer (la dentelle).
Le sablier, la Bible le lui rappellent.

Cornelis Schut
Suzanne et les vieillards
notice.

Tiens, voilà une fontaine ubérale !

      Philippe De Champaigne, La présentation au temple, 1648, détail, notice.

Je retrouve avec beaucoup de plaisir ce tableau de Philippe De Champaigne qui naquit à Bruxelles.

Nous traversons rapidement les salles des Rubens car ces grandes machines nous semblent bavardes, écrasantes bien que virtuoses. À vrai dire, nos jambes ne nous portent plus …
Nous admirons la salle néoclassique et les oeuvres de David qui mourut à Bruxelles, puis allons nous restaurer, nous reposer à la cafétéria, et la cuisine servie dans le musée est délicieuse, copieuse, d’un prix raisonnable, ce plaisir du ventre après celui des yeux ajoute au charme de ce lieu royal.

Nous découvrons ensuite le musée Fin de siècle.
À suivre !

3 réflexions au sujet de « Le(s) musées royaux des beaux arts de Belgique »

  • 17/07/2017 à 09:11
    Permalink

    C’est un grand plaisir de visiter les musées de Bruxelles (tellement moins fréquentés que les musées parisiens…) : merci de nous les faire revoir dans un fauteuil !
    J’aime aussi beaucoup le musée des instruments de musique : le contenu et le contenant sont magnifiques (vous le connaissez surement !).

  • 17/07/2017 à 17:19
    Permalink

    Je connais bien ce musée car mon frère et mon grand fils habitent à Bruxelles mais ton article me donne envie d’y retourner au plus vite !! Bel été à toi Grillon !

  • 17/07/2017 à 18:18
    Permalink

    Oui, Sylvie, tellement moins fréquentés que les musées parisiens, et c’est fort appréciable ! Je souffre avec la foule.
    Je ne connais pas le musée des instruments, cela me donne une raison de plus de revenir à Bxl, mais je bouge de moins en moins !

    Bel été à vous deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php