Une p(l)age de poésie ♥

Aujourd’hui grasse matinée avec Lucien Suel.
Oui, avec Suel un grand moment sensuel !
Un nouveau recueil de ce poète, romancier, dessinateur, traducteur, vient de paraître.
Né à Guarbecque dans les Flandres artésiennes, il nous entraîne sur les plages et dans les villages nordiques, de France et de Belgique.

      Lucien Suel, Ni bruit ni fureur, éd. La table ronde, mars 2017.

Pour marquer le grand coup de coeur que j’éprouve à la lecture de ce livre, j’ai posé un galet en forme de coeur, que j’ai trouvé dernièrement sur la plage en photo ci-dessus et ci-dessous.
Lors de chaque promenade sur le rivage, je cherche de coeurs de pierre, et j’en trouve assez souvent.

Lucien Suel façonne avec les mots, qu’il aime approfondir, triturer, recréer et faire résonner, une poésie variée très personnelle, en prose, en vers, en chants, en images impressionnistes, impressionnantes, fortement empreintes de l’amour de sa région natale.

Un petit extrait :

    Dans le bleu adorable, glacial et immaculé, la bise souffle en rafales. Elle mord les visages et fait monter les larmes aux yeux.

    La plage abandonnée s'allonge à perte de vue. Des petits nuages de sable jaune filent parallèlement aux rouleaux d'écume blanche.

On remarque le clin d’oeil à Hölderlin ( revoir ici).
Ma plage d’un bleu adorable n’est pas celle de Leffrinckoucke ou de La Panne, mais de Fouesnant, et j’aime y laisser s’épanouir mon désir de septentrion, ma gourmandise du Nord.

En bleu adorable s’écrit aussi la poésie de Jean-Pierre Boulic.

J’ai présenté plusieurs fois ce poète que j’aime beaucoup : revoir ici.

Avec son nouveau recueil illustré de splendides photos, il nous emmène sur l’île d’Ouessant.
Est-ce la magie unique de cette île qui ensorcelle les mots du poète ?
Ses strophes sont plus belles que jamais, je suis transportée par cette poésie ruisselante de lumière.

    Jean-Pierre Boulic, Ouessant sans fin, éd. Minihi-Levenez, 4ème trimestre 2016, bilingue breton.

    Ce très bel album mérite aussi un petit caillou cordial !

    un petit extrait :

      C'est un rien surgi à la frange
      Des ciels et courants fous
      Roche d'oiseaux et de couleurs
      Une île sans âge sans arme
      Comme le perce-neige
      Sous la longue étoffe du vent.

Confidence, je ne suis jamais allée sur l’île d’Ouessant, mais après cette lecture, j’ai hâte de m’y rendre !

La poésie de Jean-Pierre Boulic chante le bonheur simple et à la fois infini d’être là, devant la beauté du monde, sa réalité âpre, sa création de chaque instant.
Poésie veut dire création, le regard du poète recrée le nôtre, qui se fait plus ouvert, émerveillé.

3 thoughts on “Une p(l)age de poésie ♥

  • 11/03/2017 at 17:24
    Permalink

    Des cœurs de pierre qui palpitent ! Ils sont rares et chair !

  • 12/03/2017 at 12:09
    Permalink

    Je m’embarque avec beaucoup de plaisir vers toutes les îles et les poèmes marins.
    Tu collectionnes alors les coeurs-de-pierre !
    Bon dimanche Grillon

  • 12/03/2017 at 19:42
    Permalink

    Bonne soirée de dimanche et bonne semaine, Syl !
    Oui, je m’amuse sur la plage à trouver des cailloux en forme de coeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php