La mer écrite

      Venise à Fouesnant.

Le mot n’est pas tout à fait de moi, il m’est inspiré par Marguerite Duras.

Marguerite Duras, La mer écrite, éd. Marval, 1996.

Entre l’été 80 (titre d’un autre de ses ouvrages) et l’été 1994, Marguerite Duras s’est promenée au bord de la mer en Normandie avec une amie, Hélène Bamberger, qui prenait des photos.
Photos d’Hélène et phrases de Marguerite écrites la dernière année ont formé ce petit livre original. L’une de ces petites choses que j’aime déposer dans ma bibliothèque comme un joli coquillage.

J’avais pris des photos des piliers brise-lame sur la plage sans avoir lu ce livre, dans lequel une photo de poteaux dans la mer à Honfleur s’accompagne du titre : Venise à Honfleur.

Je contemplais les jeux de l’eau, ses éclats, ses tournures, ses fourrures, ses points d’exclamation … la mer écrite !

En regardant à nouveau mes photos sur l’ordinateur, je me suis dit, comme s’exprimerait peut-être M. Duras, oui, c’est ça, c’est un peu Venise, et puis ce sont des troncs morts, plantés là, pour résister de leur force inerte contre les vagues, comme s’ils étaient vivants.

La mer écrite sur le sable, sur le ciel, sur l’arbre mort qui vit une seconde vie.
Et les troncs ressemblent à des crayons …

Je suis retournée lire la prose des crayons à marée descendante.
Ecriture en miroir.
Venise à l’endroit, à l’envers.
Sens dessus dessous.

Je marchais dans les reflets, dans les gris feutrés, dans les images que je tentais de saisir au hasard, quand tout à coup, à mon pied :

Oh Marguerite, la mer écrite ! La voilà, la mer, qui écrit vraiment sur le sable, d’une main si sûre, si gracieuse !
Le trait élégant, ourlé, graphique, un coeur, naturel et pur, l’émerveillement …
Un art vénitien, très certainement !

4 réflexions au sujet de « La mer écrite »

  • 25/02/2017 à 14:08
    Permalink

    Somptueuses photos de cette mer écrite !! Ces pieux verticaux créent un contraste fabuleux avec la mer horizontale…. c’est beau !

  • 26/02/2017 à 11:05
    Permalink

    J’y serai dans une huitaine de jours pour la quatrième fois. Je suis frappée effectivement par une certaine ressemblance avec Venise quand la mer clapote autour des célèbres pieux de la Sérénissime. Merci de l’avoir si joliment fait ressortir en poésie.

    Hch

  • 26/02/2017 à 11:44
    Permalink

    Merci ! Merci ! C’est un tel plaisir de vous suivre et de me laisser menée par la main pour découvrir, observer de plus près, prendre un instant d’émerveillement pour ressentir ces beautés du monde offertes à nos sens et à nos âmes ! Merci pour ces partages.

  • 12/03/2017 à 07:55
    Permalink

    Merveilleux , merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php