L’eaurigine

Imprécis de la Pluie de Yvette Rodalec, éd. dialogues, décembre 2016.

« Marines »

Mais pleut-il vraiment en Bretagne ?
La légende le dit, mais quoi
Le crachin c’est une rosée
Qui vient de là-haut, qui s’enroule
Autour de nos fronts fatigués
Cela nous fait du bien à l’âme
C’est à peine si la route s’en trouve humectée
Le crachin ne va pas jusqu’à terre
Il est volatil, émulsion, neige d’été
Son bruit est doux, c’est de la ouate
Dieu se fait Breton à ce bruit
Mobile et frais.

Georges Perros, extrait de « Marines », recueil Poèmes bleus.

      Henri Gabriel Ibels (1867-1936), Bretonne au parapluie, musée des beaux arts Brest, notice.

Long, vertical, épais, en camaïeu de gris comme une averse soudaine, lumineux, riche et dru, abondamment illustré, coloré comme une pluie d’été, aux textes graves ou légers, infiniment variés comme sont les gouttes d’eau tombées du ciel, ce livre s’adresse à tous les amoureux des parapluies, des bottes et de la flotte.

Dès le premier coup d’oeil en librairie je l’ai acheté avec précipitation !
C’est une anthologie de la pluie, un recueil de poèmes, de chansons, d’extraits de romans, de contes, d’autobiographies qui disent la pluie.
Les sensations, les sentiments, les souvenirs, les rêves qui barbotent dans la tête de l’écrivain, du créateur, du poète quand il pleut, il trempe, il mouille, il fait un temps de grenouille.

Un très bel ouvrage qui tombe bien, à lire dans la clarté imprécise d’une fenêtre battue par la tempête ou caressée de crachin.

      Photo de René Giton, sur le tournage de « Remorques » de Jean Grémillon, 1939, notice.

3 réflexions au sujet de « L’eaurigine »

  • 29/01/2017 à 08:33
    Permalink

    Merci, Grillon, pour cette jolie proposition !

    « J’adore entendre le gai flic-flac,
    le son joyeux de la goutte d’eau
    qui tombe et qui claque
    (…) c’est la romance de la pluie.

  • 30/01/2017 à 11:27
    Permalink

    Comme je vis depuis deux semaines avec des kleenex, je regarde d’un mauvais œil la photo. J’imagine que je n’y survivrais pas, même sous un parapluie.
    Passe une belle semaine…

  • 30/01/2017 à 13:45
    Permalink

    Oh, soigne-toi bien, Syl ! Avec du thé bien chaud, des macarons et un bon livre !

    Je remets le lien vers la chanson de Brassens :
    https://youtu.be/xenNFFEoOi4
    Merci Nana Marton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php