L’école forestière

IMGP8486

      La rue de l’école

tout en haut de la colline, au coeur de la forêt.

P1200851

      Voilà l’école !

Pas de portail
Pas de passage piéton …

mon petit-fils de trois ans court présenter son école maternelle à sa cousine.

IMGP8497

      Waldkindergarten

c’est à dire  » Ecole maternelle forestière ».

Cette école s’appelle « La grotte des voleurs » !

Aucune clôture.
C’est une école forestière, pas buissonnière.

P1200801

      Le bâtiment administratif

IMGP8505

      La cour de récréation

avec les bancs, qui sont des troncs d’arbre.

IMGP8493

      La cantine

Tous les repas sont pris dehors, même sous la pluie ou la neige.
Chaque élève apporte son repas chaud et sa boisson en thermos.

Les horaires : 7H30 – 13H30

IMGP8506

      Salle d’étude

IMGP8496

      Les toilettes

Le grand arbre s’appelle le Pipibaum, c’est l’arbre contre lequel s’appuient les garçons pour faire pipi. Les filles ont un coin abrité de branchages sur la droite, et la chaise percée sert à la grosse commission.

IMGP8513

      Salle de sport

IMGP8508

      Petite salle de repos ou de documentation, je ne sais plus …

IMGP8507

      Le tronc commun des travaux pratiques

Les élèves peuvent travailler avec leurs outils sur cette souche comme ils en ont envie, ils ne doivent pas s’attaquer à des arbres vivants.

IMGP8509

      Le terrain d’entraînement

Les élèves jouent sur cette butte avec d’autres outils, ils creusent, binent, rabotent, ratissent, ils ne doivent pas creuser ailleurs afin de ne pas rendre le sol dangereux sous les pas.

IMGP8498

      Projet pédagogique : Le chemin calendrier de l’Avent

Chaque jour de décembre, les élèves ont fabriqué et décoré une case avec des éléments naturels, car tout le matériel employé provient de la nature environnante.
Chaque case est une étape vers la crèche, vers Noël.
Cette école n’est pas catholique ou privée, mais communale.

IMGP8500

IMGP8504

      La crèche

L’étoile étant céleste et exceptionnelle, elle peut être en papier doré !

Les enfants sont bien couverts par temps froid et protégés de la pluie par une combinaison imperméable.
Mais à la sortie de l’école ils sont tous de la même couleur, boueux comme des sangliers !

IMGP8524

      La mascotte de l’école

P1200844

      Le bureau de la directrice

Si un enfant est patraque, il peut s’abriter dans la « Hütte », la cabane de la maîtresse, mais sinon, les élèves restent dehors pendant tout le temps scolaire, et par tous les climats.
Le nombre d’inscrits est au maximum vingt, enfants âgés de trois à six ans.
Cette année la majorité des élèves a trois ou quatre ans.

IMGP8490

Cette école sans aucune barrière, ni porte, ni eau courante, ni électricité, est étonnante, n’est-ce pas ? Inimaginable en France !

11 réflexions au sujet de « L’école forestière »

  • 14/01/2017 à 20:53
    Permalink

    Progrès , avenir ou illusion-régression ?

  • 14/01/2017 à 20:54
    Permalink

    étonnant! les enfants sont-ils heureux ?

  • 14/01/2017 à 22:52
    Permalink

    Mon petit-fils est heureux, ne pleure pas pour aller à l’école et était très fier de la montrer à ses cousines !
    Progrès, je ne sais pas, c’est une expérience à vivre, mon petit-fils habite à moins d’un kilomètre de cette école, c’est vraiment l’occasion de la découvrir !

  • 15/01/2017 à 13:00
    Permalink

    Ça me fait rêver. Mais sous la pluie ? vraiment ?

  • 16/01/2017 à 13:12
    Permalink

    Quand mes enfants avaient une 10aine d’années nous avons regardé « être ou avoir » que j’ai adoré, ils n’ont pas aimé du tout: »c’est nul, ton film! » je n’ose ^pas penser ce qu’ils penserait de cette école forestière. Mais c’est interessant. Merci de partager!

  • 16/01/2017 à 13:13
    Permalink

    oups! penseraient!

  • 16/01/2017 à 13:47
    Permalink

    La pluie n’arrête pas l’école, quant à la neige (c’est tout blanc en ce moment), elle donne une occasion de sortie. Les enfants vont faire des glissades sur la colline, en luge ou sur les fesses. Cette dernière solution se dit « poporutschen » (Po = popotin, et rutschen = glisser) , j’adore ce mot 😀 !

  • 16/01/2017 à 14:54
    Permalink

    Quelle magnifique expérience… mes neveux, estoniens, vivent ce genre de choses.

  • 14/02/2017 à 11:18
    Permalink

    J’aime beaucoup cette école car j’ai tellement souffert d’être enfermée avec 30 elèves de maternelle pendant mes années d’inscrit avec des parents qui se plaignaient que l’on allait en récréation sous la pluie… Dans quel pays se trouve donc cette école ?

  • 14/02/2017 à 11:44
    Permalink

    En Allemagne, dans le Baden-Würtemberg.
    Les enfants vivent la pluie, la neige, le vent, le givre avec bonheur. Mon petit-fils raffole de la bouillasse ! Cela me rappelle Françoise Dolto qui expliquait il y a quarante ans sur France-Inter qu’il faut laisser les enfants jouer avec les éléments naturels, la boue, l’eau, le sable, même s’ils se salissent beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php