Ecrire

48-006038

Ecrire, pourquoi écrire ?
Ecrire comment, au sujet de quoi, avec quoi ?
Ecrire, la raison d’être écrivain.
Ecrire, la seule solution pour partir À la recherche du temps perdu.
Ecrire dans un lieu à soi, avec du temps, et de quoi vivre, précise Virginia Woolf.
Ecrire, la seconde partie des Mots de Jean-Paul Sartre.
Ecrire, le livre émouvant de Marguerite Duras.
Ecrire, l’essence des journaux intimes de tant d’écrivains.
Ecrire la vie comme Annie Ernaux.
Ecrire, tout un style, selon Queneau, Pérec …
Ecrire, augmenter le réel, a titré Valentine Goby pour sa chronique hebdomadaire dans La Croix de jeudi dernier.
Ecrire …

Ecrire, j’ai choisi ce vaste sujet de discussion et d’écriture pour nos prochaines réunions des Vents m’ont dit autour des mots.

100

      Honoré de Balzac, brouillon de La femme supérieure, BnF manuscrits

    écouter et regarder le petit documentaire sur le travail d’écriture sur cette page.

Rire, écrire, je m’aperçois que deux lettres s’ajoutent à rire pour écrire, et tous deux sont le propre de l’homme.
Stylet, doigt, plume, machine, clavier, écran, logiciel, internet, l’évolution de l’écriture n’est pas finie …

pro_001

Il y avait un concours de nouvelles en octobre sur le site aufeminin.com, en partenariat avec la revue Muze que j’aime beaucoup.
Les thèmes d’écriture proposés étaient :

1. Tout a commencé sur snapchat
2. Voilà un an que j’avais semé cette graine
3. Rien ne serait plus jamais comme avant
4. C’était la photo parfaite

pro_004

Je ne voulais pas concourir parce que la consigne était de ne pas dépasser 3000 signes, espaces comprises. Je n’ai pas beaucoup de temps pour écrire, encore moins pour compter ! Je n’avais aucune idée du nombre total qu’un texte peut donner.
Et puis j’ai découvert que sur le site, il fallait écrire directement son histoire dans le cadre prévu à cet effet, et celui-ci était équipé d’un compteur de signes et d’espaces. Alors j’ai spontanément rédigé une nouvelle qui dut être courte, bien plus courte que je le souhaitais !

pro_003_01

Goût proustien s’abstenir !
C’est difficile d’écrire très court, de faire des coupes claires dans une histoire qu’on aimerait développer. L’écriture sur internet, comme le traitement de texte sur PC, ne laisse aucun brouillon, aucune trace des tentatives précédentes, aucun repentir.
Si Marcel avait écrit sur un écran, on n’aurait pas su que longtemps il a hésité pour son incipit, il l’a barré, remplacé, puis repris.

pro_003_01

Mon texte est ici en ligne.
Comme il ne se glisse pas dans le moule du correctement laïc (« laïquement correct » n’est pas une bonne orthographe, me dit l’ordi !), j’ai mis toutes les chances contre moi pour être sélectionnée !
J’ai beaucoup aimé cette expérience déroutante et instructive.

Toute ressemblance avec Grillon du Foyer est en partie fortuite ! Mais cette idée de ressemblance me ramène à Proust encore, à la deuxième phrase de son gigantesque roman, dans Du côté de chez Swann. Le narrateur, qui de bonne heure longtemps s’est couché, réfléchit en somnolant à ce qu’il vient de lire pour s’endormir, et s’identifie à tout ce qu’il vient de lire. Il est lui-même le paysage, le personnage, l’atmosphère, le sentiment décrits … il est le contenu du roman incarné. Le sommeil + la lecture lui donnent l’impression d’être ce qui est écrit. Etrange, cette transsubstantiation littéraire, non ?

4 réflexions au sujet de « Ecrire »

  • 03/11/2016 à 09:27
    Permalink

    Si cela vous préoccupe, sachez Grillon que l’ordi peut vous aider beaucoup plus que vous ne le croyez. L’ordinateur est un « calculateur » Il peut en un clic vous dire combiens de mots ou de signes, avec ou sans espaces, combien de paragraphes, de lignes etc comporte votre texte. Il peut aussi conserver la mémoire des corrections ou des repentirs. Un document saisi avec traitement de texte devient un « fichier » qui a des « proprietés » et donc des « statistiques » ou des « sécurités » entre autre. Utilisez ces termes, dans l’ordre, et vous verrez les réponses

  • 03/11/2016 à 09:37
    Permalink

    Merci Mi♭ , je l’ignorais, combien de fois j’ai fait disparaître involontairement des fichiers, des textes, des listes, etc … crise de nerf … j’ai tout à apprendre !

  • 04/11/2016 à 12:00
    Permalink

    Dans le texte de Grillon qu’on avale aisément, elle fit sa première communion sur le tard, un demi-siècle après sa naissance. Librement.
    Était-ce parce qu’elle souhaitait donner plus de sel à ses préparations culinaires?
    Est-ce parce -qu’Il désirait s’inviter chez elle et y demeurer afin de pouvoir se diffuser Lui-même, à l’insu de son hôte, à travers plats cuisinés subtilement et discrètement assaisonnés, tricots de laine bien chauds et coutures en tous genres …
    Il fallait bien écrire pour le dire …

  • 04/11/2016 à 14:33
    Permalink

    Bien tourné, Fa, merci beaucoup ! Vous comprenez bien que cette petite nouvelle n’est pas dans l’air du temps et que vous serez la seule à l’avaler aisément !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php