Lire et cueillir

imgp7709

Octobre, l’automne, voici des feuilles, des fruits et des fleurs …
Lire et cueillir, récolte et lecture, ces mots ont une racine commune, legere, lire et cueillir en latin.

imgp7717

Octobre, le mois du Rosaire
alors voici des roses, c’est un hasard heureux que le rosier jaune se détache en automne sur des asters mauves, couleur complémentaire.
Je n’ai jamais planté là des asters, ils sont arrivés par erreur, sans doute une racine restée accrochée à un autre plant, ils ont colonisé le parterre.

imgp7704

Un coing bien jaune lui aussi paraît s’être mis en orbite sur une toile d’araignée.
Nous avons planté le jeune cognassier à la Sainte Catherine l’an dernier, il donne déjà trois coings magnifiques.

des fruits, le jardin en produit tant que je n’ai plus le temps de bloguer …

imgp7732

Chaque jour j’épluche un cageot de pommes, ou un cageot de poires, je me sens moi-même vieux cageot, qui craque sous le poids des taches ménagères.
compotes, confitures, poêlées, poires au sirop, au vin, ou au vinaigre …
cette semaine j’ai inventé une recette de confiture pomme-citron tout à fait délicieuse.

imgp7724

Ne pas oublier les fleurs du printemps, j’ai planté hier trois-cents tulipes, et j’ai encore … tout un gros cageot de bulbes à enfouir !

beaucoup de feuilles d’automne multicolores bien sûr …
Je me réserve un peu de temps pour lire

biedcharreton Visages pâles
Solange Bied-Charreton
éd. Stock, août 2016

Ce roman, un peu trop épais à mon goût, sur les 385 pages, deux-cents auraient suffi, dresse le portrait d’une famille bourgeoise catholique dans la France de 2013 sur fond de Manif’ pour Tous.
Satire sobre et mesurée d’une époque chamboulée, d’une jeunesse palote qui a du mal à tenir ses engagements dans une société molle, en déroute. Un grand-père meurt, sa belle propriété est mise en vente, la « liquidation » du patrimoine familial secoue les consciences, interroge les descendants.

Il ne faut pas chercher la subtilité des romans de Mauriac qui décrivit aussi les travers de la bourgeoisie catholique en son temps, mais il y a de beaux moments d’émotion dans ce livre bien inscrit dans le présent.

amakine

Je ne sais plus par quel hasard j’ai décidé de lire L’archipel d’une autre vie de Andreï Makine (éd. Seuil août 2016), ce livre a dû arriver sur ma table de nuit comme les asters dans mon jardin.

Le titre ne m’inspirait pas, le sujet, des militaires en mission et une chasse à l’homme, me paraissait trop masculin pour mon âme fleur bleue éplucheuse de pommes et poires.
Mais l’écrivain russe a été élu à l’Académie française cette année et c’est une garantie de belle écriture.

Oh lala, j’ai été bien inspirée pour cet achat, je crie au chef-d’oeuvre !
Ce roman m’a totalement envoûtée, merveilleusement écrit, profond, philosophique et plein de suspense. Je n’en dis pas plus pour ne rien dévoiler.
Il mérite de rafler tous les prix littéraires !

imgp7726

3 réflexions au sujet de « Lire et cueillir »

  • 02/10/2016 à 08:20
    Permalink

    Lire et cueillir .. j’emmène ces deux mots avec moi en ces temps incertains, de ma vie .. Merci ,

  • 06/10/2016 à 13:38
    Permalink

    Oh ! Je note ton coup de coeur pour le dernier roman de Makine, un auteur que j’aime beaucoup. Tes photos me transportent et j’aimerais goûter ta confiture pommes-citron !! J’espère que mon nouveau jardin sera dans quelques années aussi beau que le tien 🙂

  • 06/10/2016 à 16:04
    Permalink

    Merci Sandrion ! Je ne connaissais pas Makine auparavant, et maintenant j’ai fort envie de lire ses autres romans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php