Claustrophilie

IMGP7577

      ……………………
      ……………………
      ………rose………..
      ……………………
      ……………………
      ……………………

Points de suspension …
Point de suspension !
Non, Grillon du Foyer ne suspend pas tout à fait son journal …
Mon silence ne fut qu’un point-virgule.

Mais la fin de l’été me laisse en miettes, me répand en pointillés, je me sens si fatiguée que je voudrais me mettre entre parenthèses.

Entre huit et trente-six personnes dans la maison depuis début juillet ;
Je fus le constant trait d’union entre le super-marché et le fourneau, le point d’interrogation devant le frigo. J’ai mis les vacances entre guillemets.

Je ne bouge plus maintenant, ne rêve plus que de voyager seule autour de ma chambre !

IMGP7579

Le petit livre de Xavier de Maistre se trouvait dans ma bibliothèque depuis longtemps, et je ne l’avais jamais lu.

Voilà qui est fait, première activité de ma phase de claustrophilie !

L’auteur, qui fuyait la France pendant la Révolution et s’était engagé à Moscou dans l’armée russe, fut mis aux arrêts en 1790, il commença alors la rédaction de Voyage autour de ma chambre.

Dans ce livre assez court, le narrateur, jeune soldat mis aux arrêts lui aussi, décide de voyager dans sa chambre pendant quarante-deux jours.
Pourquoi ce nombre ?
Peut-être le temps de son arrestation, il ne l’explique pas.
Son récit comporte donc quarante-deux chapitres, un par jour, à la manière d’un journal.
Mais ce livre n’a rien d’un journal de voyage.
Ce sont des réflexions vagabondes, des observations, des découvertes, des critiques, de petits riens, on y trouve de tout comme à la Samaritaine et la lecture est agréable.

Et pour le chapitre XII, on lit un seul mot, le tertre, placé au centre d’un pavé de points de suspension.

fragonardcheml

    Jean-Honoré Fragonard, La chemise enlevée, vers 1770, Louvre, notice.

Cette étrange page pointillée, typographie particulièrement originale et moderne pour son temps, a été inspirée à Xavier de Maistre par l’écrivain britannique Laurence Sterne et son Tristram Shandy paru entre 1759 et 1767.

Le narrateur est un épicurien, un jouisseur qui se la coule douce dans son boudoir aux couleurs de rose et de blanc. Ce sont les tons sensuels des tableaux de Fragonard et Boucher.
Il boit du café, boisson luxueuse, avec de la crème, et se prépare une montagne de tartines de pain grillé.

Voyager dans cette chambre, c’est retrouver l’esprit du XVIIIème siècle et ses délices.
Tout ce qu’il faut pour se reposer, se changer les idées, remettre du rose dans sa vie, sans toutefois adopter ce certain mode de vie libertine !

Je vais bientôt lire Tristram Shandy ………………

fragonardfeul

    Jean-Honoré Fragonard, Le feu aux poudres, avant 1778, Louvre, notice.

6 réflexions au sujet de « Claustrophilie »

  • 02/09/2016 à 08:40
    Permalink

    « Je vais bientôt lire Tristram Shandy ……………… »
    Quelle chance vous avez.
    D’autres surprises typographiques vous attendent, et le récit est d’une parfaite modernité (il parle et répond à certains romans « avant-gardistes » du XXe siècle).

  • 02/09/2016 à 11:12
    Permalink

    Je me réjouis alors d’avoir cette chance ! Merci pour votre commentaire ! C’est bien vrai qu’ils ont de la chance, ces lecteurs qui n’ont pas encore lu certains livres extraordinaires que nous avons eu personnellement la joie de découvrir. On éprouve une certaine nostalgie, en ayant déjà lu, de ne plus pouvoir s’émerveiller comme à la première lecture.

  • 04/09/2016 à 12:32
    Permalink

    C’est plutôt dans le Sentimental Journal que Sterne joue de manière extraordinairement imaginative avec la typographie comme avec la narration. Bonne lecture!

  • 04/09/2016 à 12:33
    Permalink

    Pardon: Sentimental Journey!

  • 04/09/2016 à 16:37
    Permalink

    Pas (encore) lu de Maistre mais Tristram Shandy est un sacré voyage à lui tout seul !

  • 04/09/2016 à 17:34
    Permalink

    Oui, vu les 700 pages de Tristram Shandy, j’ai l’impression que le voyage sera long ! Je ne sais pas si je ferai le voyage sentimental, peut-être … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php