Célébration de la bernique

IMGP1641

Il y a au musée des beaux arts de Quimper un immense tableau intitulé La Bretagne.

Le nom du peintre est Jean Brunet, l’oeuvre est datée de 1908. La notice censée être donnée dans le site du musée présente apparemment un défaut, ici, on ne peut pas la lire.

Une bretonne en coiffe pose, l’air grave et pénétré, pieds nus dans les rochers au bord de la mer. Près d’elle une serpe avec laquelle elle a cueilli du gui selon un rite druidique peut-être. Elle tient des ajoncs d’or, fleur emblématique de la province. Derrière elle un paysage brumeux, mystérieux, des navires égarés, illuminés, des mégalithes dressent leur ligne fantastique, une croix rappelle que le pays est pieux, en somme cette figure de bretonne, tragique, imposante, est folklorique, c’était l’idée kitsch qu’on se faisait de la Bretagne.

Ce tableau est néanmoins intéressant.

IMGP1508

Sur le rocher se trouve une seule sorte de coquillage. Le peintre aurait pu en choisir un plus spectaculaire, plus grand, plus beau, mais il a peint des berniques. L’une d’elle est renversée, on voit sa chair couleur d’ivoire.

Le chapeau chinois est le plus simple, le plus désuet, le plus courant des coquillages, celui toujours absent des restaurants, alors qu’il est comestible.

IMGP1507

Il est coriace et ne se laisse pas faire, c’est peut-être pourquoi le peintre l’a choisi pour caricaturer la tête dure du Breton !

Son nom, bernique, vient du mot Brenn qui désignait le casque des Gaulois.

C’est aussi une patelle, incroyablement résistante, sa coquille peut supporter une masse de 300 kg. Elle adhère si fortement au rocher qu’elle peut résister à une traction de 3500 kg au cm2. Il est donc assez difficile de la pêcher. Question de technique !

IMGP6524

Gwenn-Aël Bolloré, qui avait débarqué le 6 juin 1944 avec le commandant Kieffer (son récit est passionnant !), qui a créé chez lui à Quimper un musée d’océanographie, et qui est mort il y a juste quinze ans aujourd’hui le 12 juillet 2001, lui a consacré un charmant ouvrage, La célébration de la bernique :

IMGP6568

Ce mollusque vit dans la zone intertidale, c’est à dire sur la partie des rochers qui se découvre à marée basse et est immergée à marée haute. La bernique se déplace, part se promener, mais revient à sa place, et se nourrit de plancton.
Elle avait la réputation d’être mangée par la population la plus pauvre, et sur l’île de Batz, paraît-il, elle servait à nourrir les cochons.

Je n’en ai jamais goûté, mais Gwenn-Aël Bolloré donne de nombreuses recettes et assure qu’elle est délicieuse.

IMGP6522

Sa forme est très variée, il existe plus de deux cents espèces.

Chaque fois que je vais à la plage, j’en choisis une, la mets dans ma poche, au risque de l’oublier et de la faire passer dans la machine à laver. Geste enfantin, instinctif, ramasser une petite chose insignifiante et la glisser comme un trésor dans sa poche, minuscule cupule dans mon bardocuculle !

IMGP6525

Une réflexion au sujet de « Célébration de la bernique »

  • 17/07/2016 à 20:24
    Permalink

    Cette peinture est une incroyable accumulation de stéréotypes relatifs à la Bretagne : une sorte de druidesse aux pieds nus est assise sur une espèce de dolmen transformé en siège ; ses vêtements évoquent plus le moyen âge, mais la collerette fait penser à la mode de Pont-Aven ; la serpe d’or et le gui sont à proximité ; une croix se détache entre ce qui ressemble à des mégalithes et une « pierre tremblante ; au pied de la falaise, près de carcasses d’embarcation, on aperçoit une lumière sur une barque. Tout a été choisi avec soin. Que viennent alors faire de modestes berniques, sinon de dire qu’il s’agit de la nourriture de base de cette farouche et robuste personne qui symbolise notre province. L’évocation fait rire. Mais ce qui fait encore plus rire, c’est que cette œuvre a été commandée au peintre par la République. Son sujet a été validé par certains qui n’ont jamais vu une bernique de leur vie mais qui imaginaient la Bretagne ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php