La légèreté

IMGP6510

C’est l’été, malgré le temps aussi gris que mon chat, je poursuis la recherche des coquillages sur la plage …
Certains sont gros, lourds, certains minuscules, légers, mais leurs reflets nacrés et leurs décors sont toujours d’une fascinante délicatesse.

IMGP6506

Les conchyliologues les classent dans des cases, moi je les mets dans des vases.
Ormeau, palourde, bigorneau, patelle, couteau, moule, coque, porcelaine, huître, telline, vénus, tridacne, turritelle, buccin, janthine, pourpre, fuseau, strombe, hyale, cléodore, dentale, jambonneau, triton, troque, spondyle, dauphinule, cérite, ptécorère …

IMGP6507

Certaines coquilles érodées par les vagues s’irisent comme des bulles de savon que la brise marine ferait envoler sur la mer.
La petite amande rose des Glénan présente une légèreté de fleur des champs.

Je viens de lire un album qui m’a été recommandé à cause de sa référence à Marcel Proust :

51wjEFWACNL._SX375_BO1,204,203,200_ Catherine Meurisse, La légèreté, éd. Dargaud, avril 2016

Elle dessinait pour « Charlie Hebdo » depuis plus de dix ans, une peine de coeur (ses intermittences) et donc une panne de réveil l’ont amenée bien en retard à la réunion du 7 janvier 2015 au journal. Elle arrive juste après le massacre. On imagine l’effroyable choc.
Comment peut-elle s’en relever ?
Elle devient amnésique.
Ses amis lui conseillent d’aller voir la mer. À Cabourg.
Pourquoi Cabourg ? Parce que Balbec.
Proust est plus que son écrivain préféré, c’est son auxiliaire de vie.

IMGP6513

Je ne raconte pas tout bien sûr, cet album m’a beaucoup plu, bien que la bande dessinée ne soit pas ma tasse de thé, ni Charlie ma madeleine. C’est très bien dessiné, plein d’humour (un peu choquant parfois mais c’est l’effet Charlie) et d’amitié.
Après l’incroyable gravité, Catherine recherche la légèreté, et comme Proust, elle la trouve dans l’art et dans sa beauté.

A la dernière page du livre, elle est assise sur la plage, face à la mer, elle compte bien rester attentive à tout signe de beauté, cette beauté qui la sauve en lui rendant sa légèreté.
Beau souffle d’espoir, très proustien en effet.

IMGP6508

4 réflexions au sujet de « La légèreté »

  • 01/07/2016 à 17:44
    Permalink

    De la vase au vase on gagne l’extase.

  • 03/07/2016 à 22:02
    Permalink

    Bonjour Grillon, les coquilles variées ont vous inspirée ! Je vagabondais dans votre grand magasin Coquillage et j’ai trouvé A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU SOUVENIRS ! Je vais prendre mon petit déjeuner A LA RECHERCHE DU PAIN PERDU ! Je suis heureuse que l’ auteur a retrouvé la légèreté…

  • 04/07/2016 à 08:39
    Permalink

    Très bonne semaine à vous, snowdrop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php