Du côté de chez Grillon du foyer

Mots de l’été : melon

      .monetgulbenkian

      Claude Monet, Nature morte, 1872, musée Gulbenkian Lisbonne, page du musée

Le melon est LE légume de l’été, comme le Panier de Yoplait est LE dessert. Il enferme une eau couleur d’orangeade dans un vert d’eau presque de jade, sa chair semi-liquide en fait l’entrée la plus désaltérante du repas.
Quand j’étais petite j’en étais follement friande, c’était la part la plus précieuse de l’été dans l’assiette. J’aimais ce légume sucré couleur de berlingot, les yeux se régalaient autant que le palais.
Que ce fût le prince de Cavaillon, des Charentes, ou le petit gris de Rennes, on l’appréciait particulièrement parce qu’il n’arrivait qu’au coeur de l’été avec sa pleine saveur, en même temps que les jours chauds, pas toute l’année ou presque comme maintenant.

    .monetdetgulbenkian

Pas étonnant que les peintres se soient penchés sur lui, ses tons subtils et gourmands happent le pinceau.

L’étymologie du mot melon est juteuse aussi.
Melon vient de l’abréviation, l’apocope pourrait-on dire, du mot grec mêlopêpon, formé de mêlon = fruit et de pêpon= cuit par le soleil, mûr.
« pêpon » a donné en français « pepsie » qui concerne la digestion et la cuisson.
Le melon devrait être un fruit mûr et digeste, mais certains ne le digèrent pas facilement !

    cotandetsandiego

C’est un cucurbitacée comme semble le désigner le tableau de Cotan qui le pose à côté d’un cornichon ou concombre.
Mêlon en grec désigne le fruit, la pomme et le coing.

Par métaphore, comme tout fruit rond et renflé, pomme, poire, citrouille, le melon désigne la tête, et prend le sens d’imbécile. Par analogie de forme, il désigne un chapeau bombé.
Dans la famille du melon on trouve la camomille, qui, selon les Grecs, avait l’odeur de la pomme, et on trouve la marmelade, qui était la confiture de coings, mais le mamelon, lui, vient d’ailleurs !

Cuit par le soleil, on déguste ce fruit frais aux couleurs de sorbet, avec parfois un vin cuit qui s’accorde bien à sa chair sucrée. Il fait croquer l’été à pleines gorgées !

    cotansandiego

    Sanchez Cotan, Coing chou melon et concombre, 1602, musée de San Diego, notice

été @ 6:45 , juillet 27, 2014

3 comments

  1. Bonjour Grillon, c’ est vrai qu’ enfant, le melon semblait un régal absolu,
    c’ est étrange comme les goûts et engouements évoluent.
    Avez-vous fait des bracelets et des colliers de graines de melon, bien lavées et séchées ?
    On allait à la mercerie acheter du fil élastique et on enfilait les graines avec une grosse aiguille.
    Les bijoux de l’ été des petites filles.

    comment by Dominique — 28/07/2014 @ 14:17
  2. En suivant le blog de Grillon on finira par chopper le melon !

    comment by Mi ♭ — 28/07/2014 @ 14:19
  3. Non, je n’ai jamais fait de ces colliers, mais comme vous en parlez, Dominique, tout d’un coup je les revois, en effet, c’était un loisir de l’été ! C’est amusant, ces souvenirs qui remontent comme des bulles du fond d’un verre d’eau fraîche et pétillante !

    comment by Grillon — 28/07/2014 @ 15:24

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

leave a comment


9 − huit =