Du côté de chez Grillon du foyer

Musicalithé

    null

    Vincent van Gogh, Pluie à Auvers, 1890, national museum of Wales Cardiff, notice.

Il pleut, pour le plus grand bonheur du jardin, pour la joie des fleurs et la respiration des buissons.
J’aime la pluie quand elle s’est fait attendre, elle devient signe de vie, et peu à peu quand elle se fait tendre, elle devient mélancolie.

Je me souviens d’un beau jour de pluie qui m’a fait connaître Erik Satie. J’avais entendu sur France-musique un morceau lisse et doux, peut-être en forme de poire, ce n’était pas un air à faire fuir car j’étais allée aussitôt en ville acheter un disque. Le lendemain, alors que la pluie tissait un prélude en tapisserie de laine grise derrière la fenêtre, j’écoutais quelques gymnopédies en sirotant une tasse de thé.

    thelrmn

    Ecole française, Le service à thé, musée du Louvre, notice

Je lisais aussi, découverte supplémentaire, une nouvelle de Nina Berberova achetée en même temps et dans la même boutique que le CD.
Le musicien et l’écrivain restent pour moi associés à ce moment diapré de sensations mêlées, les notes lentes et grises frappées par la pluie sur la fenêtre, la rondeur du thé dans ma gorge, les pages crème et soyeuses du livret, la musique coulant doucement dans mon esprit charmé par la lecture.
J’appris que Satie était un personnage fantasque et plein d’humour, vivant dans un placard à balai. Ah bon …

musique @ 11:39 , juin 28, 2014

4 comments

  1. Joli titre, Grillon ! A l’instant où je poste le commentaire, l’orage éclate, apportant enfin la fraîcheur désirée…

    comment by sandrion — 28/06/2014 @ 18:03
  2. Qu’ il est joli ce papier d’ aujourd’ hui, Grillon !
    Il était donc tout petit Satie ? ^^

    comment by Dominique — 29/06/2014 @ 12:30
  3. Je ne sais pas s’il était petit, mais sa fantaisie était grande. Quand on visite le musée consacré à Erik Satie à Honfleur, on entre d’abord à l’intérieur d’un placard pour ensuite pénétrer dans le musée !

    comment by Grillon — 29/06/2014 @ 18:19
  4. Quel beau moment de méditation et de lâcher prise…

    comment by Paulette — 29/06/2014 @ 20:28

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

leave a comment


9 − = quatre