La douceur de l’ombre

      IMGP8374

Il est un livre qui m’a passionnée ce mois-ci, c’est La douceur de l’ombre d’Alain Corbin.

Après l’ombre pesante des pins d’Argelouse dans Thérèse Desqueyroux, voici une ombre douce, mais dense aussi, très érudite.

Ce livre est une étude approfondie de tous les sentiments que font naître les arbres dans le coeur des hommes.
l’admiration, la superstition, l’amour, l’horreur, la peur, le rêve, le mimétisme, le réconfort, la souffrance, l’empathie, toutes les émotions et les réminiscences …

Ce livre touffu, arborescent, aborde par de nombreux chapitres tous les artistes, depuis l’Antiquité, qui ont écrit, créé, philosophé à partir de l’arbre.

Rousseau, Goethe, Novalis, Chateaubriand, Hugo, Proust, Valéry, Yves Bonnefoy …
Les romantiques allemands et anglais, les peintres de Barbizon, Dürer, Ruysdael, Guiseppe Penone …

    monetcourtauld

    Claude Monet, Antibes, 1888, The Courtauld Institure of art Londres, notice

Ce livre invite à découvrir beaucoup d’autres ouvrages, et par exemple, j’ai envie de lire Siloé de Paul Gadenne.

Les amoureux de Proust se sentent gâtés par Alain Corbin, il cite Marcel dans tous les chapitres, surtout avec Jean Santeuil !

Il y a quelques années j’avais ouvert une catégorie « arbres » dans mon blogue, ce livre va y trouver sa place.

On apprend beaucoup dans cette école buissonnière !

8 réflexions au sujet de « La douceur de l’ombre »

  • 16/06/2013 à 10:04
    Permalink

    Voilà un livre que je vais m’empresser de commander chez mon libraire…les arbres m’ont toujours passionnée, il en est de très beaux dans les bois qui entourent l’abbaye de Villers, dans l’enceinte du site également et…dans mon jardin le chêne que j’ai planté en…1960 est magnifique, précieux par la force , l’équilibre, la sérénité et la bienveillance qu’il m’inspire.
    Je recherche, en vain, un texte que mes élèves aimaient beaucoup et que j’ai hélas égaré: la prière de l’arbre.

  • 16/06/2013 à 13:35
    Permalink

    Cette prière de l’arbre que vous cherchez commence-t-elle ainsi : « par les froides nuits de novembre, je suis la chaleur de ton foyer » ? Je n’en connais pas l’auteur mais on trouve le texte sur internet.
    Nous ne sommes pas loin de la dendrolâtrie, Paulette 🙂 !

  • 16/06/2013 à 14:27
    Permalink

    En cherchant celle dont vous faites mention, j’ai trouvé celle que je cherchais…
    « Homme,
    Je suis la flamme de ton foyer dans la nuit hivernale,
    Et au plus for de l’été, l’ombre sur ton toit,
    Je suis le lit de ton sommeil, la charpente de ta maison,
    La table où poser ton pain, le mat pour ton navire,
    Je suis le manche de ta houe, la porte de ta cabane,
    Je suis le bois de ton berceau et celui de ton cercueil,
    Le matériau de tes oeuvres et la parure de ton univers,
    Ecoute ma prière: NE ME DÉTRUIS PAS! »
    Ce texte va rejoindre mon album souvenir des années d’école…J’ai encor en mémoire la force avec laquelle mes élèves déclamaient ce texte! Le châtaignier était l’emblème de notre revue scolaire, et il trônait « pour de vrai » dans la cour de récréation. Vous avez raison: en pleine dendrolâterie!!!! Mais c’était si bon!!

  • 17/06/2013 à 06:25
    Permalink

    @ Dominique Decobecq : dans le titre en italien du poème de Leopardi une erreur ; on devrait lire Il fiore del deserto et non Il fiore des deserto. Merci de rectifier.

  • 17/06/2013 à 12:18
    Permalink

    Au delà de cette faute de frappe, je pense, Patricia, que ceux et celles qui comprennent l’Italien, n’apprécieront pas la liberté de traduction proposée ; mais ceux pour qui la langue de Dante et de Leopardi reste étrangère, auront là une approche interessante, néanmoins. Par ailleurs le site de Décobecq me semble très attractif.

  • 17/06/2013 à 12:48
    Permalink

    😳 je n’ai pas pris le temps de lire ce très long poème … plus tard j’espère, en ce moment, j’ai trop à faire en dehors du PC … mais merci beaucoup, Mi♭ , pour ce lien, la poésie a grand besoin qu’on la fasse connaître !
    Ce n’est pas ici qu’il faut contacter le responsable de la traduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php