Aujourd’hui

      Suzuki Harunobu, La cloche du soir, 1766, estampe, AIC Chicago, notice

Aujourd’hui … quatre heures
non du matin comme on dit
mais de la nuit, quatre heures après minuit
sonne le carillon de la maison
dans le silence tiède de l’été
l’heure étrange où je m’éveille
yeux ouverts sur le velours noir alentour
ne pas se lever, ne pas allumer, écrire
d’une plume virtuelle, long courrier des songes
dans l’insomnie rituelle
ah, si tous mes amis recevaient ces lettres rédigées
à l’encre de nuit sur le papier froissé du sommeil !
quelques mots encore du dictionnaire des rêveries synonymes
et je m’endors
embarquée à bord
de phrases nocturnes, impénétrables, évanouies, oubliées

4 août 2016

helleubonnat

      Paul César Helleu, Femme au lit, estampe, musée Bonnat Bayonne, notice

4 réflexions au sujet de « Aujourd’hui »

  • 05/08/2016 à 10:31
    Permalink

    Beau texte – ah ces phrases qu’on roule et déroule certaines nuits – avec lequel je découvre ce blog renouvelé et votre association récente pour laquelle j’ose un banal « bon vent », même si elle n’est pas banale.

  • 05/08/2016 à 11:34
    Permalink

    J’aime beaucoup ton style d’écriture !

    Continue comme ça, j’adore te lire 🙂

    Julia

  • 05/08/2016 à 16:35
    Permalink

    Merci beaucoup pour cet encouragement 😀 !

  • 06/08/2016 à 23:27
    Permalink

    Bonjour…j’ aime votre “Aujourd’hui ” , ce n’ est pas de l’imitation, mais une genre de honka-dori ou mitate-e, je crois. Vos articles charmants m’ a inspiré à ecrire un paragraphe qui commence par “Aujourd’hui ”, aujourd’hui!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php