Les oeufs du jour

null

Pieter Aertsen ( Amsterdam 1508- 1575 ), Fermière au marché, palais des beaux arts de Lille

Pieter Aertsen est connu pour ses scènes de marché où fruits, légumes, volailles abondent de manière éclatante, et pour ses opulents intérieurs de cuisine, qui réjouissent sans doute Jean-Pierre Coffe et Jean-Luc Petitrenaud pour la qualité autant picturale que diététique de tous ces produits du terroir garantis de culture bio !

Aertsen est surtout intéressant car c’est lui qui a vraiment développé l’art de la nature morte dans la seconde moitié du XVIème siècle. Il peignait des sujets religieux dans lesquels il introduisait des éléments végétaux, des comestibles, des ustensiles divers, et peu à  peu il a relégué sur la marge de sa toile les personnages bibliques, pour donner une place plus grande à  ces morceaux de nature morte.

Cette fermière hollandaise au visage réaliste et expressif est impressionnante et moderne pour l’époque. Le peintre a zoomé sur elle dans ce coin de marché municipal, où elle est venue vendre son lait de vache, ses oeufs de poule et de caille, des couques ou pies à  la viande peut-être, et du vin ou autre liquide en tonneau.

Pieter Aertsen avait un neveu, Joachim Beuckelaer, né à  Anvers vers 1535 et mort en 1574, qui fut son élève, et qui peignit également de nombreuses scènes de marché et des intérieurs de cuisine. C’était entre eux de la cuisine familiale !

null

Joachim Beuckelaer, Les quatre éléments : l’Air , 1570, national gallery Londres

Voir les explications sur la page du musée ici

Comme chez Aertsen, le sujet religieux devient secondaire, ici le retour du fils prodigue au fond du tableau, et on admire au premier plan deux belles jeunes femmes vendant ou achetant fièrement ces produits de la ferme .

null
( détail )

PS: ce nom « de Beuckelaer » vous dit peut-être quelque chose d’autre à  vous aussi … C’était mon goûter préféré quand j’étais jeune ! Les biscuits de Beuckelaer au chocolat, que j’aimais ça ! Après, ils ont été rachetés par Lu, et se sont appelés  » Le Prince de Lu  » .

Une réflexion au sujet de « Les oeufs du jour »

  • 19/03/2008 à 21:45
    Permalink

    Je vois que Matisse à plus de succès que la série des oeufs ,c’est dommage car c’était une excellente idée et trés bien réalisée. Bravo Grillon.
    J’adore ausi Matisse et ses couleurs, ses dessins aussi qui sont si légers. J’ai vu son musée à Nice,j’ai adoré…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

css.php