Cousu main

berghstockholm

Eva Bonnier, j’avais oublié son nom, ne me souvenais plus d’avoir blogué à son sujet.
J’ai aussi oublié par quel hasard j’ai découvert son portrait très étrange peint par un certain Richard Bergh.
En tapant son nom à consonance francophone dans le site du musée de Stockholm, la mémoire m’est immédiatement revenue. Mais oui, c’est l’artiste qui a peint et aussi sculpté le buste si émouvant d’un enfant !

Revoilà Eva Bonnier sur cette page

Cette artiste suédoise (1857-1909) est peinte ici par un confrère, qui avait voulu la représenter dans l’exercice de son art, mais elle avait refusé. Elle préférait une occupation plus banale, et elle est donc montrée en train repriser tout simplement une chaussette.

berghdet2

Et j’ajoute un dé à ma collection !

Mais le dé n’est pas intéressant en lui-même, en revanche, cette main est extraordinaire.
Il s’agit du portrait d’une femme qui coud, qui raccommode exactement, donc ne crée pas, son visage semble calme, impassible, mais sa main …
Quelle nervosité dans cette main ! Quel contraste avec le reste de son corps !
Qu’a voulu montrer le peintre en brossant avec autant de vivacité une main qui devrait au contraire coudre minutieusement ?
Cette main semble trahir le caractère anxieux de sa propriétaire qui était pourtant très habile de ses mains. On sait qu’elle était dépressive et qu’elle s’est suicidée vingt ans plus tard.

focillon A propos de la main, je recommande la lecture d’un petit livre exceptionnel, qui a été réédité en septembre 2015, celui de Henri Focillon, Eloge de la main, éd. marguerite waknine.

Les mains sont presque des êtres animés, elles sont douées d’un génie énergique et libre, d’une physionomie -visages sans yeux et sans voix- mais qui voient et qui parlent, nous dit Henri Focillon.

Il a écrit de très beaux chapitres sur les mains de l’art et ces hommes de main que sont les artistes, notamment sur les mains peintes par Rembrandt, et aussi les mains polyvalentes de Gauguin qui savait peindre, sculpter, façonner la poterie …

Ce livre de 38 pages laisse une très belle empreinte de nos amies les mains.

rodinmainmuseerodin

css.php