l’idée de musée

IMGP5869

C’est avec une douce émotion que j’ai trouvé ce livre dernièrement, un livre déjà vieux, paru en 1988, acheté à prix modique chez un bouquiniste. Son auteur, Pierre Quoniam, fut mon professeur, il enseignait l’histoire du musée du Louvre, dont il était le directeur à l’époque (années soixante-dix), et j’avais beaucoup aimé ce monsieur calme, courtois, énonçant clairement un cours bien structuré. Je garde de lui un très bon souvenir.

J’ai hélas perdu mon vieux cahier de cours, et je suis heureuse de retrouver le précieux enseignement dans ce livre qui fut publié une quinzaine d’années plus tard. C’est intéressant d’apprendre comment ce palais royal devint un musée.

IMGP0866

Le musée public d’une manière générale est une création de la Révolution française.
Mais l’invention des musées remonte au XVIIème siècle.
En 1682 Louis XIV fixe officiellement le siège de la monarchie au château de Versailles. Le Louvre est abandonné. Sont suspendus aussi les projets d’unir le Louvre au palais des Tuileries par une autre aile sur le côté opposé à la Seine.

A Versailles, dès les premières années de son règne, Louis XIV expose ses collections d’oeuvre d’art qu’il laisse accessibles à un public de connaisseurs et aux artistes. Après son installation définitive au château de Versailles, il fait conserver au Louvre quelque quatre-cents peintures qui font là l’objet d’un musée semi-public.

IMGP0795

Louis XV préfère protéger sa sphère privée à Versailles, il rend l’accès aux collections très limité.
Dans le Louvre abandonné par la famille royale et le gouvernement, vont s’installer les académiciens et les artistes avec leurs ateliers, et des marchands de tableaux. Au milieu du XVIIIème siècle, le palais grouille de pensionnaires de toutes sortes, au point que les abus dans l’anarchie des occupations font courir des risques au bâtiment : infiltrations d’eau, risque d’incendies, dégradations nombreuses.
Des moulages et des copies d’antiques faites par les pensionnaires de l’Académie de France forment un premier musée.
L’Académie de peinture et de sculpture organise des expositions des ouvrages de ses membres en 1699 et en 1704 dans la partie orientale de la Grande Galerie.
Les plans et reliefs des villes fortifiées de France sont exposés dans l’autre partie de la galerie et dans le Salon Carré.
Le palais du Louvre est désormais voué aux arts.

IMGP0689

On reproche à la Couronne de rendre les oeuvres conservées à Versailles inaccessibles (certaines sont même prêtées par le roi Louis XV pour décorer des hôtels particuliers), et un peu avant le milieu du XVIIIème siècle naît l’idée d’ouvrir au Louvre un musée public.

Le pouvoir accepte l’idée d’une certaine façon : à partir d’octobre 1750, cent-dix tableaux de maîtres français, italiens et flamands, sont exposés au Palais du Luxembourg avec les Rubens de sa célèbre galerie, et offerts gratuitement à la délectation du public deux fois par semaine.

En 1768, le marquis de Marigny soumet à Louis XV un grand projet d’aménagement du vieux Louvre pour en faire « le plus beau des temples des arts qui ait jamais été ». Mais, faute de crédits, on renonce au projet.

En 1775, le comte d’Angiviller rouvre le dossier. Le projet est en partie entrepris, les plans et reliefs sont transportés aux Invalides pour faire de la place dans la Grande Galerie.
Le projet est encore trop onéreux, car le problème est l’éclairage, il faudrait un éclairage zénithal pour mieux regarder les tableaux. Louis XVI étudie la question et l’approuve en 1788, mais il ne lui appartiendra pas d’y répondre …

L’Ancien Régime n’a pas pu achever la construction du grand Louvre, mais elle lui a donné sa vocation nouvelle et muséale.

On peut regarder des vidéos de l’histoire du musée sur le site du Louvre, cliquer sur l’image de la « Grande Galerie, partie 1 » ici :

Histoire du Louvre | Musée du Louvre | Paris

IMGP0808

css.php